Danse

Avant toutes disparitions

  • 20h30mercredi 25 Janvier 2017

Scène nationale d'Orléans

Danser pour exister... la chorégraphie de Thomas Lebrun traverse le temps et les époques.


Directeur du Centre chorégraphique national de Tours, voisin, Thomas Lebrun vit une phase de grande maturité, avec des pièces à grand format et de haute écriture. Avant toutes disparitions réunit douze interprètes, de son entourage fidèle, servant une écriture fine et ciselée, en même temps que très incarnée, dont ils sont traversés en profondeur.

La pièce affirme “un mouvement de vie avant toutes disparitions”, puisant aux états de corps qui pressentent les pertes “par désillusion, par élimination, par ravage, par dévastation, par séparation, par ultimatum, par combat, par guerre, par dilution, par fatalité”.


Exposition

Great expectations

  • 18h00jeudi 12 Janvier 2017
  • 14h00vendredi 13 Janvier 2017
  • 14h00samedi 14 Janvier 2017
  • 14h00mardi 17 Janvier 2017
  • 14h00mercredi 18 Janvier 2017
  • 14h00jeudi 19 Janvier 2017
  • 14h00vendredi 20 Janvier 2017
  • 14h00samedi 21 Janvier 2017
  • 14h00dimanche 22 Janvier 2017
  • 14h00mardi 24 Janvier 2017
  • 14h00mercredi 25 Janvier 2017
  • 14h00jeudi 26 Janvier 2017
  • 14h00vendredi 27 Janvier 2017
  • 14h00samedi 28 Janvier 2017
  • 14h00dimanche 29 Janvier 2017
  • 14h00mardi 31 Janvier 2017
  • 14h00mercredi 01 Février 2017
  • 14h00jeudi 02 Février 2017
  • 14h00vendredi 03 Février 2017
  • 14h00samedi 04 Février 2017
  • 14h00dimanche 05 Février 2017
+ horaires

Les grandes espérances

Manar Bilal

Enfants Syriens réfugiés dans le camp Zaatri en Jordanie

Du vendredi 13 janvier dimanche 5 février - Galerie du Théâtre
Vernissage le jeudi 12 janvier à 18h
Entrée libre



MANAR BILAL

Photographe syrien et bénévole dans les camps de réfugiés syriens au Liban, en Turquie et en Jordanie depuis 2012.
“En général, mon travail se focalise sur les enfants, surtout sur ceux qui ont été blessés ou traumatisés par la guerre. Je les aide à travers le soutien psycho-social afin de leur permettre d’endurer les conditions de vie dans les camps et de retrouver l’espoir de meilleurs lendemains.”
www.manarbilal.com



“Trois années de travail dans des camps de réfugiés syriens m’ont amené à en comprendre le fonctionnement, j’ai été le témoin des défis auxquels les résidents font face, jour après jour. Et le plus important à mes yeux est celui de l’éducation des enfants.


Fleur de cactus

  • 20h30mardi 17 Janvier 2017
  • 19h00mercredi 18 Janvier 2017
  • 19h00jeudi 19 Janvier 2017
  • 20h30vendredi 20 Janvier 2017
  • 20h30samedi 21 Janvier 2017
  • 15h00dimanche 22 Janvier 2017
  • 20h30mardi 24 Janvier 2017
  • 19h00mercredi 25 Janvier 2017
  • 20h30jeudi 26 Janvier 2017
  • 20h30vendredi 27 Janvier 2017
  • 20h30samedi 28 Janvier 2017
  • 15h00dimanche 29 Janvier 2017
+ horaires

CADO

  • De Barillet et Gredy
  • Mise en scène Michel Fau
  • Avec Catherine Frot, Michel Fau, Mathilde Bisson, Wallerand Denormandie, Cyrille Eldin, Marie-Hélène Lentini, Frédéric Imberty, Audrey Langle

Du 17 au 29 janvier - Salle Touchard
Renseignements 02.38.54.29.29
Location internet et par correspondance à partir du vendredi 16 septembre
Location sur place à partir du mardi 10 janvier 13h00

Mensonges, quiproquos et portes qui claquent, Fleur de cactus est une comédie dans la plus pure tradition du théâtre de boulevard. Ce vaudeville de 1964 signé Barillet et Gredy qui eut un phénoménal succès auprès du public, pimente avec piquant et une bonne dose de dérision, le portrait de nos névroses et de nos contradictions.
Cette mise en abyme décalée des travers de notre société, véritable partition musicale où un esprit débridé alterne avec une émotion raffinée, fut portée par de grandes interprètes comme Sophie Desmarets, Lauren Bacall et Ingrid Bergman.
Aujourd’hui, Catherine Frot, qui «possède la fantaisie mélancolique, la virtuosité burlesque et le décalage poétique pour incarner ce répertoire», comme le dit son metteur en scène, prend brillamment leur relève et réinvente le rôle. Michel Fau a choisi de situer la pièce à l’époque de sa création, pour garder une esthétique sophistiquée comme dans un film de Jacques Tati, et tout le charme acidulé des films de Blake Edwards. Une fois de plus, Fleur de cactus rencontre un vif succès. Cette fleur a été l’évènement théâtral de la saison dernière.


Agenda
Les 20 prochaines dates :

up down + Voir toutes les dates

Les partenaires